EDAP : projet européen d’accompagnement des personnes dans les métiers de la restauration

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un partenariat stratégique européen autour de l’innovation, soutenu par la Commission Européenne, Erasmus +, il va se dérouler de décembre 2019 à Novembre 2021.

L’objectif est d’encourager l’émancipation des personnes défavorisées, dans le but qu’elles puissent réaliser des parcours choisis et ainsi leur faciliter l’accès à un emploi durable, et à un épanouissement social. Le domaine d’activité cible pour ce projet sera la restauration.

Il s’appuie sur un diagnostic partagé par les partenaires institutionnels, des représentants des employeurs et les partenaires européens, qui sont au nombre de sept en Belgique, Italie, Espagne, Turquie et en France.

Le projet s’articule autour de différents axes complémentaires :

– La création, le testing, l’analyse et l’évaluation d’un parcours modélisable qui sera dirigé par le laboratoire d’étude et de recherche sur l’intervention sociale (LERIS) et travaillé par l’ensemble des partenaires de ce projet ainsi que par les bénéficiaires qui seront associés de façon pleine et entière au projet et à ses évolutions. Son objectif est de permettre de créer un parcours favorisant l’émancipation des publics exclus, une inclusion sociale et professionnelle valorisante. Nous nous appuierons sur une méthodologie innovante qui allie, remobilisation, formation diplômante, montée en compétences transversales et comportementales, accompagnement individualisé.

Nous nous appuierons sur un réseau multi-acteur dans chaque pays partenaire, associant autour de la création d’un parcours : bénéficiaires, structures d’insertion, partenaires politiques,  institutionnels de l’emploi et employeurs du secteur privé.

– La réalisation d’outils intellectuels permettant une bonne mise en oeuvre du parcours modélisé à partir des apports des différents partenaires européens et de leur réseau. Le public ciblé sera composé de personnes en situation d’exclusion, et plus particulièrement des femmes isolées et des jeunes plus particulièrement touchés par le chômage dans nos pays partenaires. Notre approche est systémique et axée sur le renforcement des compétences des publics, nous accompagnerons 15 personnes volontaires pour réaliser ce parcours, sur une durée d’un an, sur 4 des pays partenaires. Soit 60 personnes au total.

La première rencontre transnationale du projet a eu lieu les 20 et 21 février 2020.