Tiers-lieux de solidarité et de transition alimentaire : présentation de la recherche-action

Le Léris et le réseau INPACT (Initiatives pour une Agriculture Citoyenne et Territoriale) en Occitanie ont initié une recherche-action en janvier 2019, intitulée :

“L’alimentation des personnes en situation de précarité : de l’assignation à l’émancipation.”

Elle vise à  développer de nouveaux espaces et modèles de solidarité à l’échelle des territoires, pour lutter contre la précarité alimentaire*, en favorisant l’accès à une alimentation saine  et durable pour tous, dans une perspective d’émancipation des citoyen.ne.s.

La recherche-action est construite à partir de trois grandes hypothèses :

1. Le développement d’une approche territoriale et démocratique de l’accès à l’alimentation  permet de mieux répondre aux enjeux de santé, d’écologie et de citoyenneté, y compris pour les personnes en situation de précarité.

2. Le mise en oeuvre d’une intervention sociale communautaire basée sur le développement du pouvoir d’agir, notamment via le développement de savoirs et savoirs- faire, permet l’autonomie et l’émancipation.

3. Le modèle d’organisation coopératif proposé par les “tiers-lieux” permet de lutter contre la précarité alimentaire, tout en agissant pour l’écologie et l’agriculture durable.

 

La recherche-action se déroule dans six territoire d’Occitanie de janvier 2019 à juillet 2021 : Frontignan, Pezenas, centre-ville et quartier Celleneuve de Montpellier (Hérault), communauté de communes du Haut-allier (Lozère) et Vauvert (Gard).

* Site du Ministère des Solidarités et de la Santé / Janvier 2020 :

L’alimentation est un des déterminants majeurs de la santé, mais elle joue également un rôle essentiel sur les questions d’identité, de lien social et familial, de plaisir, de culture, d’appartenance. Elle constitue généralement la première variable d’ajustement du budget quotidien des ménages, et plus de 8 millions de personnes font partie d’un foyer se déclarant en insécurité alimentaire pour des raisons financières.

Lutter contre la précarité alimentaire consiste à favoriser l’accès à une alimentation sûre, diversifiée, de bonne qualité et en quantité suffisante aux personnes en situation de vulnérabilité économique ou sociale. Elle s’inscrit dans le respect du principe de dignité des personnes. Elle participe à la reconnaissance et au développement des capacités des personnes à agir pour elles-mêmes et dans leur environnement. L’aide alimentaire contribue à la lutte contre la précarité alimentaire.