Chercher et Agir pour des Politiques Émancipatrices avec les Jeunes

Les différentes études et enquêtes sur la place et la parole des jeunes dans la l’élaboration des politiques publiques et les pratiques éducatives les concernant, démontrent la difficulté des institutions et des acteurs de jeunesse à intégrer leur point de vue et particulièrement celui des plus en difficulté. Au-delà des intentions et parfois des injonctions à la participation et à l’empowerment, il apparaît que les acteurs semblent devoir être accompagnés à un changement culturel, un renversement dans les postures et les
modes de décision.
Enfin il apparaît que les acteurs de jeunesse souffrent d’un déficit de méthode et d’outillage pour permettre aux jeunes d’observer, d’analyser et évaluer le cadre éducatif élaboré en leur nom. Centrés sur les parcours et les difficultés rencontrés, les travaux de réflexion collective et de construction de projets se réalisent trop souvent en l’absence de référence aux enjeux spécifiques d’un territoire et très rarement en prenant en compte la parole des jeunes, leur ressource et leurs capabilités, pour aller directement à la résolution des problèmes que rencontrent les jeunes.
Nous considérons que les outils et les processus de RECHERCHE-ACTION PERMETTENT DE PROPOSER AUX ACTEURS UN CADRE PARTICIPATIF ET REFLEXIF leur permettant d’améliorer et d’ajuster les politiques publiques et les pratiques. Ils ne sont cependant pas toujours adaptés au public spécifique des jeunes et particulièrement à ceux dont les capacités d’expression sont empêchées. Les méthodes ne sont pas accessibles aux acteurs des politiques jeunesses parce que trop complexes à s’approprier, trop complexes à
mettre en œuvre, et in fine, elles ne sont que très rarement évaluées et capitalisées.
Un effort de traduction pédagogique et de construction d’un outillage adapté nous semble primordial et nous visons comme objectif général de RENFORCER L’EMANCIPATION DES ACTEURS DE JEUNESSE ET DES JEUNES EN LES DOTANT DE COMPETENCES leur permettant d’agir pour concevoir de nouvelles pratiques/politiques éducatives.
Pour réaliser cela nous proposons de modéliser des méthodes et outils de processus de recherche-action afin de les rendre intelligibles pour les jeunes, y compris ceux les plus en difficultés et mobilisables, appropriables par les acteurs de jeunesse afin qu’il puisse développer des recherches-actions avec leur public de manière autonome.
Portées par une structure d’éducation spécialisée (SEAS) et deux instituts de recherche Belge et Français (OEJAJ à Bruxelles et LERIS à Montpellier) spécialisés dans le déploiement et la conduite de recherche-action, notre projet vise à développer des productions intellectuelles qui tendront à rendre intelligibles et mobilisables les outils et méthodes de recherche-action.
Nous assumons l’intention de rapprocher ainsi le scientifique, l’acteur de jeunesse, les jeunes et les décideurs publics en proposant les apports suivants :
– CAPITALISER (O1) les ressources européennes de développement de recherche-action, les modéliser et proposer une forme synthétique, compréhensible, visuelle et adaptable aux
publics de jeunes les plus en difficulté
– Construire une MALLETTE PEDAGOGIQUE (O2) pour outiller les acteurs de jeunesses et développer ou renforcer leurs compétences pour faire émerger, construire et mener des
processus de recherche-action sur les sujets, les problématiques qui concernent leur public
– Mettre à disposition des acteurs de jeunesse, des décideurs, des chercheurs de ces contenus (O1, O2) en ressource libre sur une PLATEFORME NUMERIQUE afin de favoriser
l’essaimage de ces méthodes, et mettre en lumière, capitaliser et développer les recherche-actions construites avec des jeunes en Europe.
Ce projet qui se déroulera de septembre 2020 à Décembre 2022 (soit 27 mois), nous permettra d’expérimenter et valider ces contenus au travers de mobilité d’apprentissage et de temps de mobilité (C1 et C2) pour favoriser leur
appropriation par les bénéficiaires finaux que sont les jeunes et les acteurs de jeunesse, et sera expérimenté en premier lieu par 50 jeunes et 15 acteurs de jeunesse qui en seront les
premiers experts.
Nous nous appuierons sur nos réseaux de partenaires associés pour faire vivre le projet et ses différentes étapes lors d’événements de dissémination (E1 à E5) afin de valoriser la
démarche, mais aussi de recueillir les avis, les propositions de nos partenaires associés (locaux et internationaux), et encore de favoriser l’essaimage de ce changement de posture
qu’implique cette logique de construire avec et pour les jeunes les plus en difficulté les éléments de réponses les concernant au premier chef.

→ Objectif général :

RENFORCER L’EMANCIPATION DES ACTEURS DE JEUNESSE ET DES JEUNES EN LES DOTANT DE COMPETENCES leur permettant d’agir pour concevoir de nouvelles pratiques / politiques éducatives.

 Objectifs spécifiques / opérationnels
– Modéliser des méthodes et outils de processus de recherche-action
– Les rendre intelligibles pour les jeunes, y compris ceux les plus en difficultés
– Les rendre mobilisables, appropriables par les acteurs de jeunesse
– Développer des recherches-actions avec les publics de manière autonome.

→  Objectifs pédagogiques
– Présenter la version pilote de la mallette pédagogique (O2) à des professionnels de l’action jeunesse
– Former des professionnels à l’utilisation de la recherche-action dans leurs activités éducatives
– Qualifier les professionnels pour transmettre et partager les contenus auprès de jeunes et de professionnels
– Expérimenter la mallette pédagogique avec des jeunes et des professionnels de l’action jeunesse pour permettre son amélioration
– Faire émerger des problématiques pour permettre des recherche-actions sur les territoires