L’animation jeunesse au défi de l’émancipation – Les escales de l’Éducation

Journée de rencontre et de débat – 3 et 4 Décembre 2020

La Ligue de l’enseignement de la Gironde rencontre de nombreux animateurs lors de ses interventions auprès  ses jeunes, des enfants, des élèves. Elle contribue à leur formation dans le cadre de l’accompagnement des politiques éducatives et des formations d’éducateurs en équipe entière dans les communes ou les associations. Nous avons remarqué lors de ces multiples rencontres que les animateurs entretiennent une
relation assez spécifique avec le public qu’ils encadrent. Les termes “encadrement”, “activités”, “public”, “organisation”, prévalent à tous les instants dans les discours et cette rhétorique nous semble parfois contradictoire avec les termes utilisés pour définir les objectifs de la mission d’animation : “autonomie”, “estime de soi”, “participation”, “émancipation”, “bien-être”. De même, nous notons l’emploi excessif des pronoms possessifs “mes jeunes”, “mon groupe”, “mes familles”, “mes parents”,”mes licenciés”, “mon
territoire”…
Cela démontre certes la forte implication des animateurs, cependant nous dénotons à travers ces expressions une mainmise plus ou moins inconsciente des animateurs sur le public qu’ils encadrent. Nous observons également, en analysant les structures ou les territoires, que certaines actions ont pour intérêt premier de satisfaire le public présent, sans que les porteurs de projets aient conscience que cela exclut d’autres publics
potentiels. Ainsi nombre de structures jeunesse sont noyautées par un groupe.
Ainsi la relation entre les animateurs et leur public semble être guidée par des logiques d’organisation plus que par la finalité de l’action éducative. Les animateurs perdent dans l’action l’objectif final de leur mission d’éducation : l’émancipation des individus.
L’ÉMANCIPATION est le thème que nous avons choisi pour les Escales de l’Éducation 2020 évènement annuel de la Ligue de l’enseignement de la Gironde, en collaboration avec le Département de la Gironde.

Virginie POUJOL interviendra en 3 séquences le jeudi. Tout d’abord pour définir l’émancipation et éclairer les différentes étapes d’émancipation, qu’elle soit individuelle ou collective. Puis pour mettre en évidence les enjeux de l’émancipation pour la formation du citoyen et identifier les principaux les freins et leviers en différenciant la conscientisation, l’autonomie, le rapport au conflit.
Puis elle interrogera le rôle du cadre dans les processus d’émancipation : quels sont les cadres de l’émancipation, comment utiliser le cadre pour le dépasser, comment s’émanciper du cadre, comment créer des cadres émancipateurs ? Elle appuiera ses propos sur les actions-recherches qu’elle a menées auprès de professionnels de l’animation et de
l’action sociale.