Animateur de démocratie alimentaire en Haute Garonne

L’accès à l’alimentation des personnes en situation de précarité est un enjeu actuel important et de nombreuses initiatives voient le jour. Cependant, dans quelle mesure renouvellent-t-elles véritablement les pratiques existantes?

C’est à partir de cette question que le Conseil Départemental de Haute Garonne a souhaité accompagner des porteurs de projets à réfléchir à leurs pratiques, à partir d’actions visant à répondre à ce questionnement. Le Léris a accompagné la démarche pendant 1 un an autour des questionnements suivants :

  • L’expérimentation a-t-elle permis de travailler la revendication des citoyens à reprendre le pouvoir sur la façon d’accéder à l’alimentation ? Permet-elle aux personnes de choisir leur alimentation ?
  • Est-ce que l’action renouvelle les modes d’accès à l’alimentation ? Le rapport à l’aide alimentaire ? L’action ne fait-elle pas porter sur l’initiative citoyenne le poids des responsabilités publiques ?
  • Permet-elle de développer les modes de socialisation et d’en créer de nouveaux ?
  • L’expérimentation permet-elle d’élargir la prise en compte des différents éléments du système ?
  • Permet-elle de créer de nouvelles coopérations, et sur quels aspects ?
  • Permet-elle de faire le choix de passer plus de temps pour la subsistance, et de changer le rapport au temps qu’il nécessite ? Quel accompagnement sur ces aspects a été mis en place ?

Autant de questionnements qui montre que c’est la démocratie alimentaire qui est au cœur du sujet, vue comme “la revendication des citoyens à reprendre le pouvoir sur la façon d’accéder à l’alimentation, dans la reconnexion entre celle-ci et l’agriculture” (Paturel D. et Ndiaye, 2019).

Ce travail a donné lieu à un guide à destination de porteurs d’actions. Il sera prochainement accessible ici.